Retraités: relever les défis de ce monde — Diocèse de Montauban

Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

 
 
Document Actions

Retraités: relever les défis de ce monde

15 juillet 2018

 Relever les défis de ce monde

Les 19, 20 et 21 juin, Lourdes a accueilli les 3è Journées du monde de la retraite sur le thème « Retraités, actifs de l’espérance. Quels défis pour ce monde ? ». Une délégation d’une trentaine de Tarn-et-garonnais avait fait le déplacement, certains pour la première fois. Trois journées riches, intenses comme en témoignent des participants.

En regardant les échos des Journées nationales du MCR sur le site du mouvement1 on peut prendre la mesure de la densité de ce rassemblement. Aborder les grands défis de notre époque et les regarder vie_du_diocese.jpgavec le prisme de l’âge de la retraite constituaient en effet un programme d’envergure qui pouvait faire un peu peur. Pourtant, la trentaine de participants Tarn-et-garonnais de retour de Lourdes sont enthousiastes, unanimes, ces Journées du monde de la retraite ont été un moment d’une grande qualité tant par le contenu que par l’organisation. Un avis que partage Jean-Pierre Bordja, récemment élu responsable diocésain du MCR pour le Tarn-et-Garonne : « L’organisation parfaite de ces trois jours nous a permis d’entrer facilement et totalement dans l’évènement. Les débats, les témoignages étaient riches, denses, menés par des intervenants « de haut vol » mais utilisant un langage très accessible ce qui nous a permis de nous concentrer, de nous laisser bousculer sur le fond sans nous sentir submergés. A côté de ces apports, des moments spirituels ou artistiques nous ont apportés de belles respirations. » Le thème était en effet ambitieux, les organisateurs ayant proposé d’explorer quatre grands défis actuels à savoir le vivre-ensemble, la santé, l’écologie et la famille. Les retraités étaient invités à recevoir un éclairage et à réfléchir sur ces enjeux de société. L’abbé Michel Bodin, aumônier diocésain du mouvement, en souligne l’intérêt : « Je retiens d'abord d'avoir participé à un très beau rassemblement d'Eglise riche de diversité, de convivialité, de réflexion et de partage. La qualité des intervenants, le sérieux de leurs analyses et le souci de souligner à la fois les lumières et les ombres des défis, objets de notre rencontre, ont retenu l'attention de la plupart des participants. J'en prends à témoin la réflexion, à table, de l'un d'entre eux :"Je n'ai pas tout compris, il y a des choses qui me sont passées au-dessus de la tête... mais au moins on ne nous a pas pris pour des imbéciles !" A voir le dynamisme d'une telle assemblée, je me suis dit que le temps de la retraite n'avait rien à voir avec un naufrage, bien loin de là... »

Acteurs de la société
Suzanne Puel participe aux rencontres de l’équipe de la paroisse Sainte-Thérèse depuis la rentrée dernière. C’est donc en « néophyte » qu’elle s’est inscrite au rassemblement. Elle le dit avec conviction, il y aura un avant et un après Lourdes : « J’ai trouvé là une vraie nourriture ! Les quatre défis proposés étaient très intéressants et, même si l’un ou l’autre me rejoignait plus, ces quatre enjeux de la société actuelle méritaient qu’on s’y arrête. S’agissant du vivre-ensemble, je pense que cette question est primordiale aujourd’hui et j’ai aimé que le rabbin Yann Boissière rappelle que la religion doit être ouverture et pas entrave. Concernant la famille, on nous a rappelés notre rôle essentiel de grands-parents, nous invitant à écouter nos petits-enfants, sans les juger. On nous a rappelé aussi que nous étions garants de la transmission, points de repère pour des générations qui souvent en manquent. La question de l’écologie nous a bousculés également et je pense que c’est un sujet que nous n’abordons pas assez en équipe. Et pourtant il est vital ! L’un des intervenants, le sociologue Michel Billé, a dit quelque chose qui m’a profondément marquée. Plutôt que de parler de retraités,

Retrouvez tous les articles, synthèses et témoignages de ces journées sur le site national du MCR
L’album photo de la délégation diocésaine

il nous a invités à être des « retraitants ». La nuance est de taille, cela signifie que la retraite n’est pas un état achevé mais que nous sommes en marche, actifs dans notre société ! » Il reste maintenant à reprendre et approfondir tout ce qui a été entendu et partagé. « C'est ce que nous ferons dans l'année pastorale qui vient, notamment au sujet de la famille qui sera le thème de notre prochaine campagne d'année 2018-2019 », signale Michel Bodin. Jean-Pierre Bordja remercie les organisateurs et le bureau national pour tous les outils qu’ils mettent à la disposition des équipes locales : « Sur le site national du mouvement, on trouve déjà des synthèses, des articles qui permettent de reprendre les grandes lignes, y compris par les personnes n’ayant pu se déplacer. Nous aurons aussi des échos dans la revue Essor envoyée aux adhérents. Ce serait dommage de ne pas aller plus loin, à nous donc de poursuivre cette réflexion dans nos équipes, nous avons tous les moyens pour cela. »

                                                                                       S. Bégasse

Témoignage

Notre motivation est née de la lecture du programme: les thèmes abordés, les intervenants de qualité, le lieu...Tout nous poussait à dire "oui" à ce rassemblement! Nous n'étions pas membres du MCR mais ces journées semblaient répondre à nos réflexions !
Nous n'avions pas d'attente particulière, nous avions simplement envie d'entendre des témoignages, des "experts" nous dire leurs visions sur ces grands défis de demain, nous éclairer sur notre attitude parfois très "ouverte" , parfois très "fermée"!
Ces journées ont été un bol d'espérance, parce que chaque intervenant a su puiser dans la réalité parfois morose de notre "actualité", des signes positifs, des paroles bienveillantes...Comment regarder les évolutions de notre société avec le regard de l'Amour 'inconditionnel' ?
Pour nous qui sommes happés par une vie professionnelle mouvementée, ces journées ont été une parenthèse de calme et d’échanges.
Regarder ce que pourra être "demain' et quel rôle important nous pouvons encore jouer dans ce monde multiculturel, où beaucoup de nos repères vacillent, où notre santé et notre planète s'étiolent… Les propos du pape François ont accompagné toutes ces journées: message d'optimisme sans cesse rappelé! "La chaleur du cœur empêche notre corps de rouiller"!
Françoise Lagarrigue

 

 

 

<< Go back to list