Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

 
 
Document Actions

Scouts et Guides de France

13 septembre 2017

Ils reviennent dans le diocèse

Disparus depuis presque 10 ans, les Scouts et Guides de France sont de retour dans le diocèse en cette rentrée grâce à la volonté de parents et d’anciens scouts. Explications avec Rawad Razook et Constant Meunier, tous deux en première ligne pour redémarrer un groupe.

Rawad, pouvez-vous nous dire comment est né le projet de redémarrer un groupe Scouts et Guides de France sur le diocèse ?
vie_du_diocese.jpgCela faisait un moment que des discussions avaient lieu entre d’anciens scouts, des parents, des personnes attachées au scoutisme de France et tous regrettaient cette absence dans le Tarn-et-Garonne. Bien sûr il y a d’autres mouvements pour les jeunes mais pour ceux qui aiment et ont connu cette pédagogie, c’était vraiment dommage. Personnellement j’ai été chef louveteaux ici pendant 5 ans et j’avais très envie de reprendre. Et puis, de fil en aiguille, avec l'arrivée aussi de Constant à Montauban, on a senti que c’était le moment de repartir.

Vous êtes irakien d’origine. Comment avez-vous connu le scoutisme ?
En arrivant en France en 1999, j’ai eu envie de me rendre utile. J’ai d’abord été bénévole à la Croix Rouge et puis un jour j’ai fait connaissance du groupe des Scouts de France à Montauban. Et là vraiment j’ai attrapé le virus ! J’aime tout ce que cette pédagogie véhicule comme belles valeurs : transmettre, faire grandir, sans oublier l’approche spirituelle, moins formelle qu’au caté ou en paroisse mais réelle.

Constant, vous allez vous aussi vous lancer dans l’aventure. Quelle est votre histoire avec les Scouts de France ?
Arrivé à Montauban depuis un an, je suis animateur à la Maison des jeunes et de la culture (MJC). Avant j’étais dans la région parisienne et j’ai découvert les scouts alors que j’étais étudiant et que je cherchais à passer le BAFA. On m’a conseillé de le préparer avec les scouts de France et là, je peux dire que j’ai eu une révélation. Au bout de deux jours, j’ai eu l’impression de découvrir quelque chose d’extraordinaire. Monter des projets avec des jeunes, vivre de belles rencontres et tout ça avec une approche respectueuse de la nature, tout ce que j’aime ! Rawad a évoqué l’aspect spirituel et personnellement je pense qu’il faut la mettre en lien avec la vie, les relations. Par exemple, le pain de la messe, on le partage et ce geste-là doit aussi donner du sens à notre vie. J’ai été chef pendant quelques temps et, en arrivant à Montauban, j’étais très déçu de ne pas trouver de groupe. De fil en aiguille, j’ai réussi à trouver des contacts et c’est comme ça qu’un peu plus tard, à force de discussions, nous avons décidé de nous lancer.

Vous avez proposé une journée de découverte début juillet. Quel a été le résultat ?
RR : Eh bien, malgré assez peu de communication, nous avons eu l’agréable surprise de recevoir la visite d’une cinquantaine de familles. Nous étions soutenus par une troupe venue de L’Union, des scouts de 15-17 ans, qui ont répondu aux questions des jeunes, des parents. Nous avons noté les coordonnées et

Pour plus d’infos, contacter :
Rawad Razook : 06 99 82 41 50
Constant Meunier : 07 68 94 54 33
ou par mail

la prochaine étape sera le dimanche 10 septembre où nous donnons rendez-vous pour les inscriptions. Ce sera de 14 h 30 à 17 h dans le parc du Secours catholique, en face de l’évêché, à Montauban. A partir de là nous pourrons constituer les unités. Nous comptons sur la présence et l’engagement de jeunes de 17 ans et plus pour devenir chefs, qu’ils aient ou pas une expérience de scoutisme. Une formation sera bien sûr assurée. Et puis n’oublions pas le grand rassemblement des 23 et 24 septembre, ce sera un beau moment.

Que se passera-t-il ce week-end-là ?
CM : Nous serons au Centre Louis-Ormières à Montauban pendant ces 2 jours et nous allons recevoir tous les groupes Occitanie – Midi-Pyrénées, environ 350 jeunes. C’est une opération visibilité puisque nous allons organiser un grand jeu au centre-ville de Montauban. Mais ce sera aussi une manière d’accompagner et d’accueillir ceux qui se lancent avec nous dans l’aventure ici en Tarn-et-Garonne, ce sera une bonne émulation et un bon soutien !
                                                                                     Propos recueillis par S.B




 

<< Go back to list