Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

 
 
Document Actions

Pastorale des jeunes

4 mai 2017

Accompagner dans la foi

Ce début d’année a été bien rempli pour la pastorale des jeunes. A côté des rendez-vous devenus habituels, d’autres initiatives ont vu le jour.Avec comme objectif premier d’accompagner et faire grandir les jeunes dans la foi, comme l’explique Laurence Sabrazès, déléguée diocésaine.

Comment évolue la pastorale des jeunes dans le diocèsedepuis la rentrée?
En 2016, les JMJ avaient mobilisé beaucoup d’énergie tout en proposant d’autres initiatives et rendez-vous sur le diocèse, pour lesplus jeunes notamment. Cette année pas de grand évènement à vie_du_diocese.jpgorganiser donc nous concentrons notre actionsur les attentes de collégiens, lycéens, étudiants et même jeunes professionnels désireux de consolider leur foi. Depuis janvier, nous sommes heureux car de belles choses et de belles surprises sont au rendez-vous.

Lesquelles par exemple ?
Tout d’abord le lancement d’un parcours Alpha jeunes qui réunit régulièrement un bon petit groupe de lycéens depuis plusieurs semaines. A l’origine, l’idée venait de Thierry Varoux, animateur en pastorale au lycée Théas à Montauban. Nous avons été séduits par la proposition tout en souhaitant l’ouvrir à tous les lycéens de Montauban, qu’ils soient à Théas ou dans les lycées publics. En fait, nous en connaissons déjà un certain nombre notamment par le Pélé VTT. La proposition a trouvé un écho favorable et nous en sommes à la 4è rencontre. Ils se retrouvent tous les 15 jours pour une soirée qui débute par un repas et se prolonge par une vidéo sur un thème qui ouvre ensuite un temps d’échange. La motivation, l’intérêt, les réflexions profondes, parfois étonnantes de ces jeunes sont vraiment très motivants pour nous. On sent que cela rejoint une attente, une soif spirituelle. Nous, adultes, nous accompagnons l’animation qui est assurée par des étudiants, pour leur laisser la place et que ce soit un temps pour et avec des jeunes.

Certains de ces jeunes fréquentent un lycée public. Où en est le projet d’une aumônerie dans ces établissements ?
C’est vrai que ce projet nous tient à cœur depuis pas mal de temps et que jusqu’à présent nous n’avions guère avancé. Et, alors que je cherchais comment entrer en lien, il a suffi d’une rencontre pour faire évoluer les choses ! Lors de la journée des migrants en janvier où nous étions présents avec un certain nombre de jeunes, nous avons fait la connaissance de RawaadRazook, chrétien irakien et animateur scolaire au lycée Bourdelle. Il a très vite compris notre attente et grâce à son intervention auprès de professeurs, un bol de riz a pu avoir lieu au foyer du lycée le mercredi des Cendres.

Bol de riz au lycée Bourdelle, une première dans ce lycée public

Quel a été l’accueil des lycéens ?
Les jeunes étaient avertis et pour 3 euros ils recevaient une pomme et du riz. Ils sont venus en nombre et en fait ne semblaient pas étonnés, plutôt intéressés et ouverts. L’argent était reversé à un village africain parrainé par le lycée et qui, d’ailleurs, était à ce moment-là en communication par Skype. Même si bien sûr le lien avec le Carême était implicite, la démarche de solidarité était bien réelle. Depuis, nous avons obtenu l’autorisation d’afficher des infos sur les propositions du service à l’intérieur de l’établissement. Cela peut paraitre modeste mais pour nous c’est vraiment un premier pas important. Nous espérons ainsi toucher d’autres lycéens et, pourquoi pas, les rejoindre dans leurs questions profondes et spirituelles.

Et du côté des plus jeunes ?
Les collégiens ne sont pas oubliés. Ceux qui préparent leur confirmation ont participé aux retraites à Livron pendant les vacances scolaires et ils seront nombreux également à reprendre la route du Pélé VTT, du10 au 14 juillet. Cette année, le parcours se fera exclusivement dans le département pour marquer les 700 ans du diocèse. Pendant les dernières vacances, un pèlerinage a également permis à 23 jeunes de la 6è à la 3è de partir à Rome. Ils ont aimé visiter le Vatican et ont pu vivre la messe des Rameaux avec le pape François ce qui les a impressionné bien sûr !

Ces pèlerinages sont des moments forts pour eux ? Y compris sur le plan de la foi ?
Oui, c’est vraiment important que des jeunes, même des collégiens, se rendent dans ces lieux qui sont les racines de notre foi. Cela donne du sens et ils prennent conscience d’être les héritiers d’une histoire. Bientôt c’est à Lourdes qu’ils sont invités avec le pèlerinage de l’Ascension.
Que représente ce rassemblement diocésain à Lourdes et que proposez-vous aux jeunes ?
Toutes les tranches d’âge sont invitées, du collège aux jeunes professionnels et bien sûr nous adaptons la proposition en fonction des âges. Pour les plus âgés, à partir du lycée, l’objectif est de leur permettre d’approfondir leur foi. Certains ont vécu les JMJ, suivent le parcours Alpha et autres temps forts, vont participer au Pélé VTT. Toutes ces propositions sont diverses parce que les jeunes n’ont pas tous les mêmes attentes mais elles ont comme visée commune de permettre une découverte du Christ. Les jeunes ont besoin de groupes, de lieux fraternels et spirituels. C’est ce qui donne sens à notre mission, une mission que nous vivons en équipe, au service de la croissance dans la foi de ces jeunes.

                                                                           Propos recueillis par S. Bégasse
 

<< Go back to list