Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

 
 
Document Actions

Mouvement chrétien des retraités

7 décembre 2017
Mouvement chrétien des retraités

De gauche à droite : Jean Fontanié, l’abbé Michel Bodin et Jean-Pierre Bordja qui va prendre prochainement la responsabilité du MCR dans le diocèse

Parlons d’espérance

L’espérance est le fil rouge de la campagne d’année du Mouvement chrétien des retraités (MCR). Thème de la rencontre diocésaine du 23 novembre, elle sera également au programme des Journées du monde de la retraite à Lourdes en juin 2018. L’abbé Michel Bodin, aumônier diocésain du mouvement, revient sur ces deux rendez-vous.

L’espérance revient beaucoup dans les propositions à venir du MCR. Pourquoi ce choix ?
Tout simplement parce que c’est le thème proposé par le mouvement pour cette année. Depuis plusieurs mois, en équipes, nous en abordons les différentes facettes. Ce thème de l’espérance est très riche, très intéressant, il interpelle quand on arrive à un certain âge. Comment garder l’espérance quand la santé se détériore, quand le monde autour de nous change, quand les liens familiaux évoluent…

vie_du_diocese.jpgC’est la raison pour laquelle vous l’aviez choisi comme thème de la journée diocésaine ?
Il est logique de choisir le thème d’année commun à toutes les équipes pour une journée qui les rassemble. Mgr Ginoux a accepté de nous accompagner lors de cette journée et il est intervenu sur le thème : « Quand passent les années, garder l’espérance ». Cette question de l’âge est assez fondamentale, on pose souvent un regard pessimiste, inquiet sur le vieillissement. C’est pourquoi il est important d’en parler, de partager ses questions et ses doutes dans la foi.

L’espérance sera également au cœur d’un rassemblement national du MCR. Pouvez-vous nous présenter cet évènement ?
Ces troisièmes Journées du monde de la retraite auront lieu à Lourdes les 19, 20 et 21 juin prochains. Effectivement nous restons dans ce thème de l’espérance puisque ces journées s’adressent aux « retraités, actifs de l’espérance ». Et pour développer cette thématique, les organisateurs invitent les participants à réfléchir sur quatre enjeux de société qui nous interpellent tous.

Quels sont-ils ?
Le vivre-ensemble, la famille, la santé et l’écologie. Quatre axes bien présents dans l’actualité et au cœur des préoccupations de notre société et de chacun d’entre nous d’une certaine manière.

Y compris des retraités ?
S’agissant de la famille et de la santé, très certainement. Ces deux domaines reviennent souvent dans nos partages. C’est sans doute moins le cas pour le vivre-ensemble, c’est-à-dire notre capacité à vivre et agir dans un monde pluri-religieux, pluriculturel. Et pourtant nous avons tous besoin d’être au clair avec cette question. Quant à l’écologie, c’est, me semble –t-il, une question assez peu abordée. D’une manière générale, la question de l’engagement est toujours un peu difficile au sein des équipes. C’est donc tout l’intérêt de ce grand rassemblement national que de nous donner du grain à moudre pour nous enrichir, nous éclairer et inviter chacun à s’impliquer davantage dans les enjeux de société.

Fin de mission pour Jean Fontanié

« En septembre 2014, à la demande du bureau diocésain du MCR, j’ai accepté d’en assurer la responsabilité, pour trois ans. J’ai vécu cela comme un nouvel appel à assurer un service dans l’Eglise. Au MCR, j’ai rencontré des chrétiens très attachés à ce mouvement, désireux de continuer à être actifs et à vivre leur foi, même à la retraite. J’ai eu la confirmation que beaucoup d’entre eux étaient engagés très activement dans la société ou l’Eglise, même si leur place n’est pas toujours reconnue à sa juste valeur. J’ai apprécié de réfléchir et partager avec les membres du bureau, anciens et actuels, mais aussi avec les responsables et aumôniers d’équipes locales. Tous les adhérents apportent leur pierre, jour après jour, et participent ensemble à la construction de l’Eglise et de notre société. Le MCR continue d’évoluer : à l’initiative du national, depuis trois ans, dans le thème d’année, une place est faite à la réflexion et au partage sur des textes bibliques. Une façon de relier notre vie à notre foi, cela est essentiel ! J’ai décidé de passer le relais à un autre responsable, pour continuer à faire avancer le mouvement mais je ne quitte pas pour autant le MCR. »

 

Comment vont être abordées ces thématiques ?
Pour chaque thème, nous entendrons des intervenants connus, venant de sphères diverses et complémentaires, certains connus pour leurs combats ou leurs écrits. Je pense entre autres à Latifa Ibn Ziaten, présidente de l’association IMAD pour la jeunesse et la paix, à Marie de Hennezel, à la journaliste d’investigation Marie-Monique Robin. Plusieurs journalistes de presse chrétienne seront présents également. Cela nous promet des journées fort intéressantes et nous espérons que la délégation diocésaine sera bien représentée.

Seuls les membres du MCR sont invités ?
Non, nous avons même pensé à un système de parrainage. Chaque membre du MCR peut inviter une personne retraitée, intéressée par ces grands sujets de société. D’autant que ce genre de rassemblement est une vitrine pour le mouvement, une façon dynamique de découvrir le MCR.

                            Propos recueillis par S. Bégasse

 

Le programme complet des Journées du monde de la retraite 2018 est à consulter sur le site 

Pour se renseigner ou s’inscrire, contacter Janine Casagrande au 05 63 24 12 85.

 


 

<< Go back to list