Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

 
 
Document Actions

Le parcours de formation en est à sa troisième édition

12 juin 2017
Le parcours de formation en est à sa troisième édition

L’abbé Jérôme Pinel intervenant lors du parcours pour les salariés et bénévoles

Affermis ta foi, affermis tes frères

Robert Gimenez est le responsable du service diocésain de formation permanente. A ce titre, il a lancé avec son équipe le parcours Affermis ta foi, affermis tes frères (ATF). En 2017, c’est la troisième édition qui se clôturera avec la dernière session en septembre. L’heure d’un premier bilan est venue.


Comment a été conçu ce parcours de formation ?
Robert Gimenez : Au départ, nous avons voulu proposer une formation de base comme un parcours généraliste qui s’adressait aux personnes en responsabilité dans les paroisses ou les services. Il fallait que ce soit dans un langage abordable par tous et qui permettait aux participants de découvrir, ou de redécouvrir, les fondamentaux qui touchaient à la foi.
vie_du_diocese.jpgLes retours que j’en ai aujourd’hui, 65 personnes en trois ans ont suivi le « parcours ATF », c’est que les participants ont été intéressés par nos propositions, certains disant même qu’ils n’avaient jamais « entendu les choses comme ça ! ». D’autres souhaitent une suite. En complémentarité avec la matière que nous avons pu leur apporter, je crois qu’il est important de dire que la façon dont nous l’avons fait compte beaucoup dans notre réussite. La fraternité au sein du groupe est de fait vécue dans cet enseignement et je pense que c’est obligatoire dans une formation en Eglise, sinon les chrétiens auraient seulement le sentiment de l’acquisition de connaissances. C’est relié au Christ que les sessions se sont déroulées. Cela se retrouve dans la structure même de nos journées.Tout simplement en donnant une place importante à la prière avec les laudes et les vêpres, mais aussi avec toujours un temps, l’après-midi, qui ramène à sa propre responsabilité ou engagement avec des questions pour aujourd’hui.

Qui sont les personnes qui participent à ce parcours ?
Je n’ai pas encore de statistiques précises mais on peut dire qu’elles appartiennent à trois grands groupes, elles sont soit membres d’une équipe pastorale, soit ce sont des catéchistes (nous sommes loin d’avoir touché tout le monde !), soit elles font partie du catéchuménat. C’était d’ailleurs une demande expresse des responsables diocésains aux accompagnateurs de passer par le parcours ATF. Il y a eu aussi des personnes qui venaient de la pastorale de la santé et quelques autres sans mission particulière. L’âge moyen doit être entre 45 et 50 ans, nous avons eu quelques jeunes de 25-30 ans. Leur point commun c’est d’être tous en mission pour l’Eglise diocésaine. L’an passé, nous avons même fait un parcours ATF spécial pour les salariés et bénévoles. Cela a permis à 8 personnes de se retrouver en semaine dans un cadre différent de celui du travail. Ce fut pour tous une belle expérience.

Quel est le point de départ de cette formation ?
Lorsque nous avons travaillé à mettre en place le parcours, nous avons recherché où nous pouvions trouver les éléments de base de la foi. Le Credo s’est imposé à nous car à partir de lui nous pouvions déployer le Père, le Fils, l’Esprit saint et l’Eglise. C’est pour ça que depuis trois ans le Credo permet aux participants de découvrir en profondeur leur propre foi. Il correspond aussi à notre souhait de proposer une formation « concentrée » ayant à l’esprit que les gens ont souvent des problèmes de disponibilité et que donc notre formation ne pouvait pas s’étaler sur dix week-ends.

Quel lien faites-vous avec les orientations diocésaines ?
C’est dans la partie « actualisation » du déroulement de la journée que toute la place est donnée aux orientations. Nous faisons un rapprochement quand on essaie de voir ce qui se passe en paroisse et de voir en quoi ces orientations peuvent aider dans la mission confiée. Le dernier week-end du parcours est particulièrement dédié aux orientations diocésaines. Pour préparer ce week-end, les participants travaillent à partir d’un canevas sur les Actes des apôtres et sur l’évangile de Luc. Cette trame les interroge sur leur lieu de mission, paroisse ou service, aidés par la lecture des orientations diocésaines. C’est un temps où notre évêque est présent.

Quelle suite peut-on donner à cette formation ?
Nous sommes en train de préparer une formation sur les sacrements, c’est plutôt un prolongement qu’une suite au parcours ATF. Elle reste à être validée. Je crois qu’un des objectifs du parcours, c’est aussi de donner le goût d’aller plus loin. Nous avons eu beaucoup de chance, chaque année, au parcours a correspondu un livre du pape François, ainsi il y a eu la Joie de l’Evangile (Evangelii Gaudium), Loué sois-tu (Laudato Si) et La Joie de l’Amour (Amoris Laetitia). Tous les ans, nous avons offert le livre aux participants en les invitant à le lire même si cela demande un peu d’investissement personnel. A chacun maintenant de continuer à approfondir sa foi.

                                                                    Propos recueillis par JF Laparre

 

 Richesse du parcours ATF

« Je découvre d’autres personnes qui aiment Dieu »

« Depuis de nombreuses années je chemine spirituellement seul, je veux dire sans suivre de formation chrétienne auprès de responsables de l'Eglise. Cependant, depuis un an et demi, je me prépare pour le sacrement de la confirmation avec le groupe de Beaumont-de-Lomagne et de Verdun-sur-Garonne. Lors de nos rencontres, j'ai eu la chance de rencontrer Robert Gimenez qui nous a proposé le parcours ATF.
La personnalité de Robert, le désir d'évaluer et d'approfondir mes connaissances religieuses, et surtout le sentiment intérieur qu'il me fallait y participer, sont à l'origine de mon inscription.
Au delà du contenu du parcours, j'apprends à découvrir d'autres personnes qui aiment Dieu et cherchent à fortifier leur foi. Cette proximité avec eux me fait grandir, je trouve beau de les côtoyer, d'apprendre d'eux, et aussi, de pouvoir parfois partager mes connaissances, ma foi...
Par ce parcours, j'ai eu la chance encore de rencontrer différentes personnes consacrées (l’évêque, des prêtres, des diacres), les écouter s'exprimer sur différents sujets est très intéressant pour moi.
Lorsque je me suis inscrit, je ne recherchais rien de particulier, je savais que tout me plairait. Aussi, il ne me manque rien, tout est bien, j'essaie simplement de ne rien perdre de ces instants... Bien que je ne sois pas engagé dans des responsabilités précises, tout cet enseignement me sert. J'essaie ensuite de le laisser s'exprimer dans ma vie de tous les jours.
J'ai lu le livret définissant les orientations diocésaines et l'ai trouvé très intéressant. En tant que laïc non investi dans des services précis d'Eglise, je m'applique essentiellement à vivre ma foi auprès de ma famille et de toutes les personnes que je suis amené à côtoyer.
Pour finir, le plus important pour moi, c'est de savoir que lorsque nous nous retrouvons au nom du Seigneur, Il est présent au milieu de nous. C'est, je crois, la richesse du parcours ATF. »

                                                                                      Fabrice Cardona

 

Dates du prochain parcours de formation ATF pour 2018 A la Maison diocésaine de Montaubansamedi 13 janvier
samedi 17 février
samedi 24 mars
samedi 5 mai
Week-end à Notre-Dame de Livron : 15 et 16 septembre

Dates pour les 3 journées de formation sur les sacrements :
samedi 3 février 2018
samedi 3 mars 2018
samedi 14 avril 2018

Renseignements auprès de Robert Gimenez :
Page Web;                    Tél. 05 6364 39 31

 

 


 

<< Go back to list