Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

 
 
Document Actions

Père Paul Legavre: "L’intériorité féconde la vie pastorale"

30 janvier 2017

Père Paul Legavre, jésuite

A Toulouse depuis quatre ans, le père Paul Legavre accompagne et coordonne les équipes locales du centre spirituel des Coteaux Païs dont celle de Montauban. Pour lui, l’intériorité est indispensable à la vie chrétienne, personnelle et communautaire.

Quel a été votre parcours avant votre arrivée à Toulouse ?
Paul Legavre : Depuis mon entrée dans la Compagnie de Jésus en 1984, j’ai reçu diverses missions. Tout d’abord aumônier des étudiants en Ile-de-France pendant dix ans, j’ai ensuite rejoint les équipes de rencontre.jpgrédaction des revues jésuites Croire aujourd’hui puis Christus. Plus tard, j’ai accompagné la Communauté de Vie Chrétienne (CVX) au niveau national pendant cinq ans. On m’a confié la responsabilité de plusieurs communautés jésuites en Ile-de-France et maintenant à Toulouse. Je suis assez présent au séminaire Saint-Cyprien, assurant accompagnement spirituel, retraites…Et j’accompagne depuis quatre ans l’équipe locale des Coteaux Païs Aveyron. J’ai également animé des missions paroissiales de prière accompagnée à Albi, Tarbes. Et bien sûr, je donne plusieurs fois par an des retraites selon les Exercices spirituels.

Vous avez donc remplacé le père Bruno Marchand au sein de l’équipe des Coteaux Païs Montauban ?
Je ne l’ai pas remplacé à proprement parler. Cathy Pechberty est responsable de l’équipe de Montauban depuis quelques années et il lui a également été demandé de tisser des liens entre les équipes localesau Nord de Toulouse. Mon rôle est de la soutenir et l’accompagner dans cette fonction et auprès de l’équipe de Montauban.

La mission du centre spirituel des Coteaux-Païs est de chercher à répondre aux besoins spirituels et de proposer des moyens pour nourrir sa vie spirituelle. Peut-on concevoir une vie chrétienne sans cette intériorité ?
L’intuition d’Ignace de Loyola à la Renaissance, qui fut également celle de Thérèse d’Avila, c’est la nécessité d’intérioriser la vie chrétienne autrement dit de se rendre attentif à ce que Dieu attend de chacun de nous pour aimer et servir davantage. D’où l’invention des Exercices spirituels, méthode pour se mettre à l’écoute de la Parole de Dieu. Ecouter la Parole, en vivre et l’annoncer,c’est une expérience bouleversante et nécessaire pour une vie de disciple missionnaire.

La Parole de Dieu est au cœur de toute vie chrétienne.
Le Concile a beaucoup insisté sur ce point et les papes depuis également. Quand un chrétien se laisse toucher par la Parole dans la prière, quand l’écoute de cette Parole suscite ou provoque des mouvements intérieurs, alors la vie chrétienne n’est plus seulement un agir moral mais l’écoute amoureuse de ce à quoi l’Esprit invite dans les engagements, la vie familiale, professionnelle, syndicale, politique et bien sûr ecclésiale. La Parole de Dieu retentit au cœur du monde et nous dit les urgences de l’Esprit saint.Saint Ignace s’est fié à la boussole de la joie, nous devons nous aussi croire à cette joie qui vient de Dieu pour comprendre ce que le Seigneur attend de nous.

Dans les orientations diocésaines promulguées voici un an par Mgr Ginoux, un chapitre est consacré à l’intériorisation de la Parole de Dieu, condition sine qua non pour être un authentique témoin. On y parle même « d’expérience transformante ».
La nécessité de se mettre à l’écoute de la Parole est vraie pour tout baptisé mais bien sûr le chemin de conversion a un sens tout particulier pour celles et ceux qui ont des responsabilités ecclésiales. Engagé en Eglise, je ne me détermine pas d’abord à partir de mes convictions ou de mes craintes mais à partir de ce que l’Esprit suscite en moi. Et c’est bien sûr en s’appuyant les uns sur les autres que ce chemin de conversion est possible. Chemin personnel et chemin communautaire sont indissociables.

L’intériorité est donc une expérience à vivre aussi en communauté ?
Au sein des paroisses, quand les chrétiens prennent goût à écouter ensemble la Parole de Dieu, à

L’équipe des Coteaux Païs Montauban est composée de :
Père Paul Legavre, jésuite, Cathy Pechberty (responsable), Sophie Drouot, Jackie Ricaud, Benoît Toulemonde.
Contacts :
05 63 95 01 52 ou par mail

s'en nourrir, quelque chose d’inédit survient et le Seigneur peut aider une communauté paroissiale, ses acteurs, ses pasteurs à entendre les urgences de l’Evangile pour aujourd’hui. L’intériorité féconde la vie paroissiale, pastorale. C’est ce que les équipes locales des Coteaux Païs proposent d’expérimenter lors des missions de prière accompagnée. Le but est de permettre aux chrétiens d’une paroisse de vivre un cheminement personnel et communautaire pendant une semaine : prier avec l’Ecriture, faire l’expérience de l’accompagnement, célébrer.L’enjeu est de laisser retentir la Parole de Dieu là où nos vies sont heureuses mais aussi là où nous traversons des difficultés. C’est le thème d’ailleurs de la prochaine proposition des Coteaux Païs Montauban qui aura lieu en mars prochain. A côté des haltes spirituelles accompagnées et centrées sur la Parole de Dieu, l’équipe a eu le désir de faire une proposition un peu différente pour accueillir plus profondément la vie qui vient de Dieu au cœur même des épreuves.Une autre façon d’enrichir sa vie intérieure.
                                                                     Propos recueillis par S. Bégasse


 

<< Go back to list