Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

 
 
Document Actions

L’Avent, chemin de conversion

22 décembre 2016

Préparer Noël

Dans quelques jours, veillées et messes de Noël rassembleront un grand nombre de fidèles, familles, jeunes et adultes, réunis pour célébrer la venue de Dieu dans le monde des hommes. Une fête préparée activement dans les paroisses avec des initiatives donnant sens aux quatre semaines de l’Avent.

Sur le site de la Conférence des évêques de France (CEF), on peut lire que « l’Avent est la période durant laquelle les fidèles se préparent intérieurement à célébrer Noël, événement inouï et décisif pour l’humanité, puisque Dieu s’est fait homme parmi les hommes (…) Chacun est appelé à la vigilance et au vie_du_diocese.jpgchangement de vie. La parole des Prophètes, qui retentit en chaque liturgie dominicale de l’Avent, redit la nécessité de la conversion et de la préparation du cœur, comme le rappellent également les autres lectures de la messe. » L’Avent invite donc les croyants à se tourner davantage vers le Christ, dans la prière, la méditation de la Parole, seul, en famille ou en communauté. Les paroisses ont bien sûr un rôle particulier pour permettre à chacun d’avancer vers Noël. Un tour d’horizon dans le diocèse montre que la plupart des ensembles paroissiaux mettent en place, dès le 1er dimanche de l’Avent, des propositions qui font entrer dans le mystère de l’Incarnation de diverses manières. Ainsi, dès le 27 novembre dernier, l’entrée dans le temps liturgique a donné lieu à des rassemblements communautaires. C’est le choix qui a été fait dans l’ensemble paroissial de Nègrepelisse, explique Nicole Dumas : « Après la messe, nous nous sommes retrouvés pour un repas partagé à la salle des fêtes de Bioule, nous étions environ 150, dont 70 enfants et jeunes. Notre objectif était de préparer des calendriers de l'Avent tout en proposant une réflexion de fond. Les plus jeunes, par exemple ont partagé sur l'Avent, temps de désir. Peu à peu, les calendriers ont été complétés avec leurs expressions. A la fin du temps fort, l’abbé Loffel a invité les parents à ouvrir, chaque jour, une enveloppe avec leur enfant en lui demandant d'expliquer pourquoi il avait choisi cette phrase ou bien de faire ensemble ce qui était écrit, par exemple : je désire prier Jésus. » A Castelsarrasin, le troisième dimanche de l’Avent, enfants, jeunes et adultes étaient également invités à un moment fraternel, avant la messe, centré sur la figure de saint Joseph. Ce rendez-vous convivial, autour d’une boisson chaude, était une façon originale et ludique de se préparer à accueillir le Sauveur de l’humanité !

Avent, chemin d’intériorité

Cette invitation à entrer dans l’Avent en famille était également au cœur d’une veillée à Montech. L’abbé Jean-Paul Aragon en donne le sens : « Nous avons invité largement tous les paroissiens, les enfants, leurs parents à une veillée de l’Avent qui a commencé par un repas partagé à 19 h. Après ce moment de convivialité, dans des groupes constitués selon les âges, les participants ont été invités à un partage à partir d’articles parus dans Sens et Vie, le journal du secteur, portant sur « Donner, recevoir ». De quoi sommes-nous témoins chez nous, autour de nous ? Et comment cela est-il « lumière » qui éclaire nos vies ? Telles étaient les pistes de réflexion pour entrer dans ce temps de l’Avent.» Donner du sens, méditer le mystère de Noël fait également partie des objectifs d’autres secteurs. Ainsi à Villenouvelle, un feuillet paroissial « spécial Avent » propose d’approfondir dans la semaine les textes du dimanche. A Saint-Nauphary, le 9 décembre, l’abbé Coulon et le père Odi, curé du lieu, ont animé des temps de partage et de prière. A La-Ville-Dieu-du-Temple, c’est la liturgie qui se fait chemin d’intériorité et de sens, à partir de trois mots-clés : rencontre, désir et vigilance. Krystine Fayolle résume cette démarche : « Parce que Dieu s’est fait homme en naissant dans une étable, nous avons préparé une mangeoire. Elle est placée dans le baptistère, ce lieu où, par le baptême, nous naissons à la vie de Dieu. Attendre un enfant, c’est rêver à ce qu’il ressemblera, c’est imaginer son avenir… Celui que l’on attend à Noël est image de Dieu puisqu’il est Dieu fait homme. Sa vie sera rencontre avec les hommes, sa vie sera lumière pour les hommes. Quand nous acceptons d’accueillir Dieu dans nos vies : que de changements ! L‘Avent c’est aussi cela, changer de chemin, tourner le dos à ce qui nous enferme pour prendre le chemin de la vie, de l’espérance. »

Conversion

Préparer Noël, c’est aussi penser aux autres, en particulier
aux isolés et aux plus démunis

Cette conversion peut se traduire en acte solidaire pendant ce chemin vers Noël. Dans le dernier Bulletin catholique de 2015, Mgr Ginoux écrivait : « À Noël, les pauvres sont les premiers (…) C’est à ces petits, ces pauvres, ces méprisés que s’adresse la Parole de Dieu, la première annonce de la Nativité. » Pour aller dans ce sens, plusieurs ensembles paroissiaux ont inscrit la solidarité à leurs propositions d’Avent. A Villenouvelle, une collecte de denrées alimentaires permettra de confectionner des colis pour des familles défavorisées. A Saint-Nauphary, les enfants décorent des anges sur lesquels est écrite une phrase biblique. Ils les offriront aux résidants de la clinique de la Pinède, le samedi 17 décembre, au cours de la messe spécialement organisée dans les locaux de l’établissement. Accompagnés d’adultes, ils passeront ensuite dans les chambres de ceux qui n’auront pu se déplacer pour leur porter l’ange messager de la Bonne Nouvelle de Noël. Sur l’ensemble paroissial de la Cathédrale, la Fraternité Georgette lance un appel pour organiser un repas de Noël solidaire: « A la fin des messes tout au long de l’Avent, la Fraternité Georgette vous propose des « gourmandises » pour Noël et la possibilité d’acheter pour vous ou pour offrir des tickets pour un repas festif le 25 décembre à 12 h à Notre-Dame de la Paix. »
La prière trouve bien sûr toute sa place dans cette préparation à Noël. Elle peut être personnelle en méditant la Parole de Dieu, familiale autour du calendrier de l’Avent mais également communautaire. Ainsi, à Castelsarrasin, une invitation est lancée pour le samedi 17 décembre à 20 h 30 en l’église paroissiale : « A quelques jours de Noël, venez louer le Sauveur ! » A La-Ville-Dieu-du-Temple, un calendrier de l’Avent installé dans l’église présente la Parole de Dieu de chaque jour. On peut y glisser une intention de prière qui sera partagée le dimanche suivant. A Espalais, paroisse de l’ensemble de Valence d’Agen, des chrétiens ont également à cœur de prier en lien avec la venue du Seigneur. Depuis plusieurs années, les Amis de l’église assurent tous les jours un moment de prière près de la crèche qu’ils mettent en place tout au long de l’Avent. Comme le signale Christian Baron, membre de l’association : « Même si cette prière rassemble peu de monde, elle permet à des pèlerins de Saint-Jacques d’être accueillis, de s’arrêter, de se recueillir en ce temps avant Noël. »

                                                                                                      S. Bégasse
 

<< Go back to list