Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

 
 
Document Actions

Hier, aujourd’hui et demain en images et en textes

13 septembre 2017

 Une exposition sur les 700 ans du diocèse

Pas simple de résumer sept siècles d’histoire en quelques panneaux ! C’est pourtant le pari relevé par la petite équipe de conception. Grâce au travail des archivistes, à la créativité de M. Palomba, de Studio Ingres, et à la générosité d’accueillants bénévoles, l’exposition « 700 ans » a reçu des milliers de visiteurs tout l’été à l’église Saint-Joseph à Montauban.

Le vendredi 7 juillet avait lieu le vernissage de l’exposition « 700 ans », installée dans l’église Saint-Joseph. Fruit du travail des archivistes diocésains et d’autres contributeurs, elle est l’une des initiatives vie_du_diocese.jpgphares de ce jubilé. S’inscrivant dans le slogan de cet anniversaire, « Fêter le passé, préparer l’avenir », cette réalisation a tout d’abord pour objectif de donner à voir les étapes importantes de la création du diocèse de Montauban et les péripéties de son histoire durant sept siècles. A travers une vingtaine de panneaux, le visiteur apprend comment s’est constitué le diocèse mais aussi le département de Tarn-et-Garonne, découvre des hommes et des femmes qui, au nom de leur foi, ont marqué leur époque par leur action, soit dans l’éducation, soit dans l’aide aux personnes démunies ou qui se sont illustrées dans des périodes de guerre. A côté de cet aspect historique, la présence de l’Eglise dans la société aujourd’hui est également montrée. Un panneau donne à voir, à travers plusieurs photos, des chrétiens au service des plus démunis, des souffrants…

Une présence indispensable

Cette volonté d’ouverture de l’Eglise diocésaine aujourd’hui a été, d’une certaine manière, concrétisée aussi par la présence des « accueillants » bénévoles. Une quinzaine de personnes, en effet, se sont relayées pendant six semaines, du lundi au samedi, pour assurer l’accueil des visiteurs. Grâce à eux, plus de 3000 personnes ont découvert cette exposition avec beaucoup d’intérêt et de curiosité. Dans un premier temps, ces volontaires se sont approprié cette histoire retranscrite avec talent par Jean Palomba, sérigraphiste à Montauban. Le choix d’une ligne graphique colorée et surprenante apporte vie et lumière à ces pages d’histoire. Chaque bénévole a eu à cœur, dans un premier temps, de se documenter pour être à même de renseigner et ont appris beaucoup de leur Eglise à cette occasion, comme remarque Josiane Cambou : « Panneaux, œuvres picturales, cartes et photos anciennes ont été mis en forme pour « accrocher » l’intérêt d’un public large. Les textes relatent à la fois des évènements douloureux et des vies simples, des épisodes d’histoire brillante et des anecdotes de désastre, des connaissances historiques, économiques, religieuses et politiques d’envergure. » Pour Noël Gairaud, c’est l’occasion de mieux connaître l'histoire de Montauban et du département en parallèle avec l'action de l'Eglise : « Pour beaucoup, l'histoire et le patrimoine historique de Montauban sont mal connus. Un certain nombre de visiteurs ont découvert qu'il existe un diocèse à Montauban et qu'il a une longue histoire. Personnellement, en tant que catholique, j’ai beaucoup appris et c’était une agréable façon d’afficher ma foi. » Françoise Pujade est archiviste pour le diocèse. Elle a apporté elle aussi sa contribution avec grand plaisir : « J'ai surtout beaucoup parlé d'histoire mais en essayant de trouver un « pont » pour aborder celle de notre diocèse. En général, nos « évêques américains », Mgr de Cheverus et Mgr Dubourg, Mgr Théas avec la question des Juifs pendant la seconde guerre mondiale permettaient de faire une ouverture. Bien sûr, Ingres avec le baptême de sa nièce dans l'église Saint-Joseph et le panneau avec la reproduction du Vœu de Louis XIII a aussi permis d’entamer des dialogues. Avec certains, c'est l'historique de l'église Saint-Joseph qui a servi de point de départ. »

Dialogue et ouverture

 Le vernissage a dévoilé une exposition esthétique, passionnante
et bien documentée

Accueillir, entamer un dialogue respectueux, tel a été le souci constant de ces bénévoles, à l’image de Marie-Hélène Tonh : « Montrer une Eglise ouverte, accueillante, expliquer l’histoire même si c’était un peu difficile par moment, je crois que même les visiteurs non croyants ont été intéressés par l’histoire méconnue de ce diocèse et du département. Personnellement, j’ai été ravie et « honorée » de participer à cette aventure car j’aime beaucoup visiter les églises et être accueilli sans « leçon de catéchisme » me semble très intéressant. Pour l’Eglise, les retombées ne se voient peut-être pas de suite mais je pense que l’on pourra dire qu’à Montauban, l’Eglise est ouverte sur les autres. C’est une expérience à renouveler avec d’autres événements, se mettre à la portée de tous les publics, montrer que nous sommes tolérants, accueillants et bienveillants. » Comme d’autres, Monique Cros voit cette participation comme une mission en Eglise : « Etant impliquée dans la vie du diocèse avec le soutien scolaire au Secours catholique et une permanence au presbytère de la cathédrale, il m’a semblé que c’était une autre façon de continuer à accueillir. Le pas à faire vers l’autre sans trop insister pour parler un peu avec lui. Et quelques échanges le plus souvent chaleureux. » Et tous de remarquer la grande diversité de ces visiteurs, certains venus des 4 coins de France et de l’étranger, d’autres habitant Montauban mais redécouvrant cette église Saint-Joseph à la fois dépouillée et mise en lumière grâce à l’exposition.
Cette exposition est maintenant destinée à être installée dans d’autres lieux du diocèse pour que d’autres Tarn-et-Garonnais découvrent ou redécouvrent leur histoire.
                                                                                             S. Bégasse
 

<< Go back to list