Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

 
 
Document Actions

25è journée du malade 12 février 2017

4 février 2017
25è journée du malade 12 février 2017

Dimanche de la SANTE

Choisis la vie

Le thème de la journée du malade retenu par la Pastorale de la santé en France est : « Choisis la vie ». Hervé Rols donne quelques pistes de réflexion.

Choisir la vie, c’est choisir de suivre celui qui nous a dit :« Moi, je suis le chemin, la vérité et la vie ; personne ne va vers le Père sans passer par moi » (Jean 14, 6). A l’hôpital, nous sommes confrontés à des situations où vivre est difficile :
dossier.jpg- dès le départ quand la conception d’une vie n’est pas choisie, s’annonce avec des handicaps ;
- quand un accident grave engendre un handicap lourd ;
- quand une maladie incurable nous fait atteindre des dépendances irréversibles ;
- quand la douleur mobilise toute l’énergie et nous renvoie à nos vulnérabilités ;
- quand le grand âge nous rend à l’évidence qu’une vie s’éteint doucement.
Alors choisir la vie c’est se remettre dans le cœur aimant de Dieu sans perdre de vue qu’il est là avec moi pour traverser l’épreuve du moment.
Quand l’heure du dernier souffle est arrivée, choisir la vie, c’est croire que mon frère, ma sœur en humanité qui est en agonie devant moi, vit son passage vers son éternité auprès de Dieu. Le sacrement des malades et le viatique nous disent la présence de la vie de Dieu au cœur même de ces épreuves.

Une proposition de chaque jour

Souvent les enfants atteints de maladie grave vivent l’instant présent avec une densité extraordinaire (voir le film « Et les mistrals gagnants »par Anne-Dauphine Julliand. (Sortie le 1er février).Elle dit : « Ce qui compte c’est que l’aide que Dieu apporte n’est pas donnée une fois pour toute. C’est une proposition de chaque jour, un accompagnement pas à pas, dans les ténèbres comme une lampe frontale pour illuminer un chemin sombre ! C’est la conscience de la force de l’Amour au cœur même de la fragilité qui m’a menée à un bonheur infaillible ». Puisse cette force de l’Amour nous habiter et nous conduire dans l’accompagnement des personnes fragiles qui nous sont confiées dans notre mission en aumônerie. Choisir la vie nous conduit à plus de vie, plus de fraternité et plus de bien commun. La fragilité entrouvre en chacun de nous une fenêtre sur notre vie intérieure qui libère l’amour enfoui en nous.

                                                                                           Hervé Rols
 

3 DOCUMENTS à CONSULTER

*** Le sacrement des malades

*** En paroisse

*** Hervé Rols, aumônier du Centre hospitalier

<< Go back to list