Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

 
 
Document Actions

Les apparitions de Fatima (mai 17)

Pour vivre plus profondément notre foi

Les messages de la Vierge Marie à Fatima mettent en relief le Cœur Immaculé de Marie « refuge et chemin qui conduit à Dieu ». Nous retrouvons là l’importance donnée à la miséricorde divine. Comme souvent Marie nous rappelle qu’elle est notre mère et qu’elle nous conduit à son Fils. Ces messages insistent sur la nécessaire conversion des cœurs, pas seulement notre conversion personnelle mais une conversion qui concerne tous les fidèles afin qu’ils intercèdent pour la conversion du monde.


Les apparitions à Fatima(13 mai- 13 octobre 1917) sont toujours d’actualité car nous sommes dans une réalité confuse d’un monde en transformation où même le réel n’est plus reconnu. Nous avons un besoin urgent de conversion et d’offrande de nous-même pour réparer les péchés du monde, les « structures de péché » (saint Jean-Paul II). La prière, l’eucharistie et la miséricorde sont les clés de notre avenir. Les derniers papes le disent sans cesse.

Au cours des six apparitions à Fatima la Vierge a insisté sur la récitation du Rosaire, sur la nécessité de prier pour la Russie (et son nouveau régime communiste) qui propagerait ses erreurs et de la consacrer au cœur de Jésus et à son cœur immaculé, sur l’enfer comme conséquence du péché. La dévotion réparatrice des cinq premiers samedis du mois (en raison des cinq sortes de blasphèmes) sera demandée plus tard, en 1925, à Lucie. Ces demandes et les points d’insistance de la Vierge ont paru à certains très sombres et la question des « secrets » a ajouté une certaine défiance parce que, dans l’esprit de beaucoup, ces secrets devaient contenir des annonces calamiteuses. Mais nous devons retenir le message d’espérance « A la fin, mon cœur immaculé triomphera ».

Les secrets

Lors de la troisième apparition, Marie révèle un message aux enfants en leur disant de ne pas le divulguer tout de suite. Les deux premières parties ont été dévoilées en 1942 par Lucie. La troisième partie sera révélée à la demande de Jean-Paul II en 2000.
La première partie est la vision de l’enfer. La Vierge avait donné aux voyants la vision du Ciel à la première apparition ce qui leur a permis de supporter cette vision de l’enfer. A cette vision, la Vierge a lié la dévotion à son Cœur Immaculé (pour sauver les âmes de l’enfer). Puis il y a l’annonce de la fin de la guerre mais qu’une autre plus terrible encore surviendra. La Russie abandonnera la foi chrétienne et répandra le mal. La Vierge fait aussi savoir qu’elle demandera la consécration de la Russie à son Cœur Immaculé et la communion réparatrice des cinq premiers samedis. Alors la Russie pourra se convertir. Durant toute cette époque troublée le Saint-Père aura beaucoup à souffrir, des nations seront détruites, beaucoup seront martyrisés.
La troisième partie a été révélée à la demande de Jean-Paul II relisant l’attentat du13 mai 1981 à la lumière des messages de Fatima et de cette troisième partie du « secret ». Il a fallu le miracle de sa survie pour que Jean-Paul II se soucie du « secret ». Il va à Fatima un an plus tard rendre grâce et le 25 mars 1984 il consacre le monde au Cœur Immaculé de Marie. Sœur Lucie, la survivante des trois voyants, confirmera que cette consécration est conforme à ce qu’avait demandé la Vierge. Le cardinal Ratzinger fera le commentaire théologique de ce « secret ». Aujourd’hui il n’est pas recevable de laisser croire qu’il n’a été que partiellement révélé. Il l’a été totalement depuis 2000.
Sœur Lucie elle-même expliquera la pédagogie de Marie. Ce qui a été dévoilé progressivement n’aurait pas été compris à des époques antérieures. Par exemple, qui aurait compris en 1917 ce que le communisme allait faire subir à la Russie et au monde ? Nous sommes toujours dans un dévoilement que seule l’autorité de l’Eglise peut éclairer et nous devons nous défier de commentaires apocalyptiques non fondés.

Des révélations privées

La révélation de Dieu à tous les peuples s’est achevée avec le Christ et le témoignage des Apôtres. Mais l’Esprit-Saint est à l’œuvre et permet la compréhension progressive de la foi. Les apparitions, dans la mesure où l’Eglise en reconnaît l’authenticité, sont des aides pour vivre plus profondément notre foi. Ces apparitions mariales semblent, depuis deux siècles, se multiplier. Elles entrent dans la catégorie des révélations « privées ». Il s’agit de visions intérieures et spirituelles, c’est-à-dire non perceptibles extérieurement par les sens mais qui ne sont pas pour autant imaginaires. Si l’Eglise n’oblige pas les fidèles à croire aux apparitions même reconnues authentiques c’est parce qu’elles n’ajoutent rien à la Révélation. Ces révélations permettent seulement de mieux vivre notre foi en fonction de priorités qu’elles nous indiquent.