Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

 
Document Actions

Mgr Louis de Courrèges d'Ustou

Monseigneur Louis de Courrèges d'Ustou est né le 25 mars 1894 à Toulouse

En octobre 1906 il rentre au séminaire de l'Esquille où il ne pourra rester que trois mois (loi de séparation de l'Eglise et de l'Etat) puis poursuit ses études au collège du Caousou.

Il entreprend ses études de théologie au séminaire Saint Sulpice à Paris. Celles-ci sont interrompues par la guerre.

En décembre 1914 il est appelé avec sa classe. Il obtient la croix de guerre en février 1916 et est grièvement bléssé en mai 1917.

La guerre terminée il reprend ses études au séminaire de Saint Sulpice.

Il a été :

Ordonné prêtre le 29 juin 1922

Il sera vicaire à Notre-Dame de la Daurade de 1924 à 1928 puis à la cathédrale saint Etienne de Toulouse.
En 1929 Mgr Saliège le choisit comme secrétaire puis directeur des oeuvres diocésaines.

Nommé Evêque auxillaire de Toulouse le 15 novembre 1935

Ordonné évêque dans l'Eglise métropolitaine de Toulouse le 19 décembre 1935 il remplit pendant dix ans son ministère épiscopal au service du diocèse de Toulouse.

En 1945 il est nommé Recteur de Saint Louis des Français à Rome. Il y passe deux ans

Nommé évêque de Montauban le 8 septembre 1947

Intronisé en sa cathédrale de Montauban le 11 novembre 1947

Il participera de 1962 à 1965 au concile Vatican II et adressera régulièrement à ses diocésains  des lettres pour leur faire partager de son vécu.

Il se retire dans le diocèse de Toulouse en octobre 1970

Il est décédé le 11 mai 1979 à Toulouse et inhumé à la cathédrale de Montauban le 15 mai.

"J'ai au coeur la ferme espérance de voir ce que j'ai cru et de trouver en Dieu la joie sans fin"
L. de Courrèges

Devise

In Christo Jesu

Armoiries

Ecartelé
Au 1 et 4 d'or à la fasce échiquetée d'or et d'azur de deux tires, accompagnée de deux molettes d'azur au chef d'un lion passant de sable, lampassé de gueules en pointe.
Au 2 et 3 d'or au taureau passant onglé et accorné de gueules.

Ces armes sont celles de la famille De Courrèges d'Ustou.

 

VOIR

L'homélie de départ
Son testament spirituel
Témoignage de J. Lyon

img172.jpg