Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

 
 
Document Actions

Anne Carrion de Murviel

Mgr Anne Carrion de Murviel naquit en 1568.

A l'âge de trente-deux ans il est clerc de l'abbaye de Saint-Jacques de Béziers.

Sur proposition du duc de Mayenne et avec l'approbation du roi, le pape Clément VIII l'agrée comme évêque de Montauban le 15 ou 16 novembre 1600.

Il reçoit la consécration épiscopale le 15 août 1601 dans la chapelle du château paternel,  et rejoint son diocèse.

Après être passé à Castelsarrasin et à Montauban il s'installe à Montech (1601 à 1629) d'où il administre son diocèse, la cité de Montauban étant en majorité protestante. Il revint à Montauban, sous protection en 1606 et reprit possession de Saint Jacques.
S'ensuivit une longue période de conflits dans la ville de Montauban et dans les villages du Tarn et Garonne. Anne de Murviel revint à plusieurs reprises s'installer à Montech. Dans l'église de Montech une plaque reppelle ces séjours.

La paix signée par les autorités protestantes avec Richelieu le 27 juin 1629, permit aux autorités catholiques de reprendre définitivement pied dans la ville.
Les capucins furent les premiers à y revenir . Le 26 août 1631, Anne de Murviel procéda à la bénédiction de la  première pierre du couvent, dont fait mémoire l'inscription de la plaque ci-contre,  quai Montmurat, qui devint plus tard le grand séminaire. De même il repris possession de l'église Saint-Jacques.

Durant les années qui suivirent et jusqu'en 1652, Anne de Murviel s'attacha à rétablir l'Eglise catholique et à calmer les haines entre les communautés catholiques et protestantes. Il eut des liens très étroits avec saint Vincent de Paul, et fit appel aux Lazaristes pour l'aider dans sa mission. De même on vit le retour des jésuites, qui reprirent en main une partie du collège. Les carmélites s'installèrent dans l'établissement construit près du couvent des capucins. En 1638 il sollicite les religieuses ursulines pour fonder une communauté éducative pour les jeunes filles qui deviendra "l'institut familial".

En 1636 Louis XII et Richelieur imposent Pierre de Berthier comme coadjuteur d'Anne de Murviel, jugeant celui-ci trop peu combatif pour imposer le retour du catholicisme dans la ville.

Anne Carrion de Murviel mourrut le 8 septembre 1652 et enterré à Saint Jacques dont il avait fait sa cathédrale.

Armoiries:

Ecartelé, aux premier et quatrième d'azur,
au château fort d'argent maçonné de sable;
aux second et troisième d'azur, au croissant
renversé d'argent.

Sources: "Histoire de l'Eglise du diocèse de Montauban" Abbé Camille DAUX - 1882 et "Dictionnaire des paroisses du Diocèse de Montauban" P.Gayne 1978