Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

 
 
Document Actions

De retour de Cracovie...

30 août 2016

Jeunes et accompagnateurs, ils témoignent

De retour de Cracovie...

Le dimanche 31 juillet, c’est au terme d’une messe ayant réuni près de 2,5 millions de pèlerins venus de 182 pays que le pape François a clôturé ces 31èmes JMJ sur le Campus Misericordiae situé en périphérie de Cracovie. La délégation française était composée de 190 groupes avec 350 accompagnateurs et 86 évêques. L’ensemble représentant près de 35 000 français soit la deuxième délégation après les italiens, eux aussi venus en nombre.

Durant la première semaine dite « en diocèse », du18 au 24 juillet, les groupes français ont été chaleureusement accueillis par 44 diocèses polonais grâce au travail des 41 000 volontaires locaux. Les jeunes français ont été touchés par la ferveur du peuple polonais. Pendant la semaine à Cracovie, du 25 au 31 juillet, ce sont près de 32 manifestations culturelles et cultuelles qui ont été proposées par les groupes dans le programme officiel du festival de la Jeunesse. La France est le pays ayant eu le plus de manifestations présentées lors de ce festival.

Depuis la Pologne, l’assassinat du père Hamel a également eu des retentissements sur les JMJ pour les français et plus particulièrement pour le groupe de Rouen. De nombreuses soirées de prière ont été organisées et une intention particulière pour les prêtres dans le monde a été dite lors des soirées organisées à « Krakow Beach » pendant le festival de la Jeunesse.
Aujourd’hui une page se tourne pour laisser la place à une nouvelle qui s’écrira en 2019 au Panama, pays d’accueil annoncé par le pape François à l’issue de la messe dominicale.

« Chers jeunes, n’ayez pas honte de tout porter [au Christ], spécialement vos faiblesses, vos peines et vos péchés dans la confession. Lui saura vous surprendre avec son pardon et sa paix. N’ayez pas peur de lui dire “oui” avec tout l’élan de votre cœur, de lui répondre généreusement, de le suivre ! »
Extrait de l’homélie du pape François lors de la messe du 31 juillet à Cracovie
A lire dans son intégralité en cliquant sur ce lien

 

Jeunes et adultes, ils témoignent...

Un moment fort, puissant !

J'avais participé aux JMJ de Madrid il y a cinq ans et c'était un moment tellement incroyable que quand l'occasion s'est présenté de pouvoir les revivre, je n’ai pas hésité. Je désirais rencontrer des jeunes qui ont les mêmes convictions que moi. C'était également l'occasion de rencontrer différentes cultures du monde. Mes attentes étaient aussi personnelles, je venais aux JMJ pour trouver des réponses à des questions sur ma vie, ma foi. Ça m'a permis de prendre du recul et de réfléchir, de faire le point. La visite du camp d'Auschwitz m'a beaucoup marqué. Mais il y a aussi la semaine en bus à travers l'Europe ou la semaine en famille à Kalonka qui fut riche en rebondissements. Le moment le plus fort pour moi restera les deux jours sur le Campus Misericordiae qui ont clos ce superbe voyage. Tous ces jeunes de pays différents réunis par la même foi, c'était puissant ! »
Thomas, 23 ans

L’Eglise sait rassembler !
J’ai souhaité aller à Cracovie pour accompagner quatre jeunes de l'aumônerie de Beaumont tentés par l'aventure. J’avais très envie de voir tous ces jeunes heureux et émerveillés. La semaine a été très physique mais tellement riche en expérience humaine, chrétienne, spirituelle… Que de bonheur de voir autant de gens se côtoyer sans agressivité, dans la ferveur, l'action, la prière, uniquement dans la joie et l'émotion, c'était magnifique. J'en ai été émerveillée et surtout confortée dans mon espérance. L'Eglise sait rassembler pour être une ! Mon seul petit regret, un manque de chants et de musique dans notre groupe diocésain, par rapport à d'autres pays. A travailler pour préparer Panama !
Marilys Lagarrigue, responsable de l’aumônerie paroissiale de Beaumont-de-Lomagne

Le Pape a eu les mots justes pour réveiller la foi des jeunes

Le jour du départ pour les JMJ en Pologne, je ne connaissais pas beaucoup le groupe de Montauban et j’étais un peu anxieux à l’idée de faire tout le trajet en car. Première surprise, j’ai découvert un groupe très motivé, ouvert, plein de vie et à la recherche de spirituel. Notre pèlerinage a commencé à Ars, un sanctuaire que je connais bien car j’y ai fait mes trois premières années de séminaire. J’étais très heureux de m’y retrouver et de faire découvrir Ars à tout le groupe.
Puis, nous avons eu différentes étapes très enrichissantes qui nous ont amenés en Pologne. J’étais tout à fait convaincu que nous allions vivre de grands moments dans ce pays très catholique.
Les Polonais sont chaleureux, très attachés à l’Eglise et à leur pape Jean-Paul II.
Le plus fort des JMJ, c’est bien-sûr la rencontre avec le Pape François. Tout était bien organisé.
La messe d’ouverture fut un moment très fort avec de magnifiques chants accompagnés d’un orchestre symphonique. J’attache une importance à la musique et aux chants dans la liturgie.
Comme à son habitude, le Saint Père a eu les mots justes, des expressions fortes pour réveiller la foi de tous ces jeunes, pour qu’ils soient fiers d’être catholique et ne jamais baisser les bras. Il a insisté sur la joie et combien le Christ donne tout et ne reprend rien.  J’ai apprécié le chemin de croix très beau, très spirituel. La Veillée nous a profondément émus, un silence total lors de l’exposition du Saint Sacrement et pourtant nous étions 2,5 millions.
Et enfin, la messe de clôture, grandiose, un Pape heureux d’être parmi nous.
Nous sommes repartis dans un esprit plus enracinés dans la foi du Christ, plus fraternels mais il faut maintenant entretenir cette flamme et la faire grandir dans nos cœurs.

Merci à tous ces jeunes de Montauban pour toutes les joies, tous les échanges que j’ai eu avec eux!
Jean-Louis Mothe, diacre en vue du sacerdoce pour le diocèse de Montauban
 

Faire connaître le Christ
A Cracovie, j’ai réalisé qu'être catholique apporte vraiment énormément de choses, comme le fait de ne pas voir les choses en noir chaque fois que quelque chose ne nous plaît pas. J'ai aimé le Chemin de croix qui mettait en avant la solidarité en montrant diverses associations qui œuvrent pour rendre la vie de certaines personnes meilleures. J'ai apprécié chaque parole du pape, aux consonances fortes et qui ont résonné en moi. Il m'a donné envie de rassembler plein de jeunes et de les initier au catholicisme. Tant de personnes vivent sans connaître l'amour du Christ et en étant pas entièrement comblées. Le groupe a été génial aussi, on s'est vraiment bien amusé tous ensemble et on a appris encore plus à se connaître.
Carina, 16 ans
 

 

 

 

Je voulais retrouver l'essentiel

Les JMJ de Cracovie sont mes premières JMJ.
En participant, je voulais me sentir catholique parmi d'autres catholiques, ne pas avoir à m'excuser ou à cacher ma foi. Je suis peu pratiquante depuis quelques années et parfois j'ai le sentiment qu'il me manque quelque chose d'essentiel. J'avais besoin de retrouver cet essentiel tout en me sentant jeune. Je voulais rencontrer des jeunes comme moi ou différents, croyants ou non, pratiquants ou non et partager un truc plus gros que nous, me rendre compte que c'était possible de rassembler autant de personnes autour d'une seule personne, et que ça se fasse, malgré les événements terribles, dans la joie, les chants et les prières d'amours.
J'ai découvert que l'Eglise est jeune et ouverte, ça ne me sautait pas aux yeux avant. J'ai aussi découvert que le pardon et la miséricorde sont des outils indispensables pour mieux avancer. Je retiens surtout nos marches en chansons, je n'ai jamais autant chanter que lors des JMJ, j'ai adoré, tout semblait plus simple et plus rapide. Les catéchèses aussi, depuis que j'ai arrêté l’aumônerie je n'ai plus accès à ces moments d'enseignement, ça m'a beaucoup plu. Je m'attendais à voir notre pape François mais pas à l'effet que ça m'a fait! Je l'ai vu d'assez prêt (je suis chanceuse) et on se sent plein d'espoir et d'amour, quelque chose de particulier se passe, je ne l'avais pas imaginé avant, c'est étonnant!

Laura, 24 ans

J'ai rencontré des gens du monde entier

En participant à ses 1ères JMJ, je souhaitais passer de beaux moments avec des gens venus du monde entier, découvrir un pays inconnu, prendre l’avion pour la première fois et bien sûr rencontrer le pape et écouter sa parole. Voici quelques imagess forts que je retiens: le centre-ville de Cracovie avec tous ses drapeaux, la messe d’ouverture des JMJ avec le Pape, la gentillesse des polonais qui habitaient sur notre chemin de pèlerinage et mettaient de l'eau à notre disposition car il faisait très chaud, la veillée avec le Pape, autre moment formidable, avec une chorale magnifique... Bien sûr les conditions pour dormir étaient un peu difficiles ainsi que la marche de 25 km pour la veillée par 30 degrés... Mais je suis vraiment heureuse d’avoir pu participer à ses JMJ en Pologne, j’ai rencontré des gens formidables venus des Etats-Unis, de l’Equateur, de la Colombie, de Pologne, du Sénégal, du Portugal, du Panama, de l’Italie, de Dubaï, de l’Iran et aussi de la France. Je garde un souvenir unique de ces JMJ qui restera à jamais.

Claire
 

<< Go back to list